black-panthers-©-Secours-Rouge
Histoire,  Panthères dans la culture

Black Panthers : Le mouvement

Aujourd’hui, lorsque l’on parle de Black Panther on pense souvent au film… en réalité, les black panthers étaient connus bien avant. C’était un mouvement politique datant des années 1960 contre les violences policières faites aux Afro-Américains.

Les Black Panthers ou Black Panther Party : présentation

Fondé en 1966 par Huey Newton et Bobby Seale, les Black Panthers étaient un mouvement pour combattre la brutalité policière contre les afro-américains. On pouvait les reconnaitre car vêtus de bérets noirs et de vestes en cuir noir. Les Black Panthers ont organisé des patrouilles de citoyens armés dans la ville d’Oakland et d’autres villes américaines. En 1968, le mouvement comptait plus de 2 000 membres. L’organisation a ensuite décliné en raison de tensions internes, de fusillades meurtrières et d’activités de contre-espionnage du FBI visant à l’affaiblir.

Un logo représentatif de leur mouvement et la lutte pour leurs droits

Histoire du mouvement

Les deux fondateurs du Black Panther Party, Huey Newton et Bobby Seale, se sont rencontrés en 1961 au Merritt College d’Oakland en Californie lorsqu’ils étaient étudiants.
Ils ont tous deux protesté contre la célébration du «Jour des pionniers», qui a rendu hommage aux pionniers venus en Californie dans les années 1800, tout en omettant le rôle des Afro-Américains dans la colonisation de l’Ouest américain. Seale et Newton ont formé le Negro History Fact Group, qui a demandé à l’école d’offrir des cours sur l’histoire des Noirs.

Un mouvement fondé suite à l’assassinat de Malcom X

Le mouvement est fondé suite à l’assassinat du nationaliste noir Malcolm X.
A l’origine, le mouvement était surnommé le Black Panther Party for Self-Defense Party. Les premières activités de Black Panthers consistaient principalement à surveiller les activités de la police dans les communautés noires proches.
Au fur et à mesure de la mise en place de nombreux programmes sociaux et d’activités politiques, leur popularité s’est accrue. Les Black Panthers ont recueilli le soutien de nombreux centres urbains de grandes minorités, notamment Los Angeles, Chicago, New York et Philadelphie. En 1968, les Black Panthers comptaient environ 2 000 membres à travers le pays.

Les activités politiques & programmes sociaux

Newton et Seale se sont inspirés de l’idéologie marxiste pour la plate-forme du parti. Ils ont exposé les vues philosophiques et les objectifs politiques de l’organisation dans un programme en dix points.
Le programme en dix points a appelé à la cessation immédiate des brutalités policières; emploi pour les Afro-Américains; et la terre, le logement et la justice pour tous.
Les Black Panthers faisaient partie du plus grand mouvement Black Power. Il accentuait la fierté noire, le contrôle de la communauté et l’unification des droits civils.
On décrivait les Black Panthers comme un gang. Mais leurs dirigeants considéraient l’organisation comme un parti politique. Le but? Faire élire davantage d’Afro-Américains américains à des postes politiques. Malheureusement ils ont échoué sur ce front. Cependant, ils ont lancé un certain nombre de programmes sociaux populaires, notamment des déjeuners gratuits pour les écoliers et des cliniques gratuites dans 13 communautés afro-américaines aux États-Unis.

Controverses et violences

Les Black Panthers : impliqués dans de nombreuses rencontres violentes avec la police

En 1967, le fondateur Huey Newton aurait tué le policier d’Oakland, John Frey. Newton est condamné à une peine d’emprisonnement de deux à quinze ans en 1968, reconnu coupable d’homicide volontaire. Une décision d’une cour d’appel a par la suite annulé la déclaration de culpabilité.
Eldridge Cleaver, rédacteur en chef du journal Black Panther, et le trésorier et membre de Black Panther, âgé de 17 ans, Bobby Hutton, ont été impliqués dans une fusillade avec la police en 1968 qui a laissé Hutton mort et deux policiers blessés.
Les conflits au sein du parti sont également devenus violents.