Mode de vie des panthères,  Panthère Sauvage,  Reproduction

La panthère du Sri Lanka est menacée

La panthère du Sri Lanka dit Lepoardus Kotiya est en danger. En effet le plus grand prédateur du pays tend à disparaître.  On constate une diminution des individus sur l’île et le sous-continent indien. Si bien que le gouvernement a mis en place des “espaces réservés”. Pourquoi cette espèce est-elle menacée ?

Un habitat vaste détruit.

La panthère du Sri Lanka est répartie sur toute l’île et il y a même des zones protégées qui lui sont réservées. En fait on retrouve cette panthère dans de nombreux types d’habitats tels que la forêt de mousson, la jungle, la forêt basse, les hauts plateaux, la forêt tropicale et les autres zones humides. De ce fait elle s’adapte aux changements climatiques et survit facilement malheureusement ce n’est plus le cas. En effet l’habitat de la panthère est détruit par les hommes à cause de la déforestation, l’agriculture. Cela réduit les zones habitables et augmente le taux de conflits et menaces entre panthères. Aussi cela pousse les panthères à s’approcher des habitations pour trouver de la nourriture.

La forêt tropicale et la jungle sont des habitats sûrs pour la panthère. Malheureusement la taille des forêts est réduite par les humains. Les panthères se retrouvent dans des territoires abîmés.

Le contact humain est une menace pour la panthère du Sri Lanka !

Puisque les panthères n’ont plus d’habitat naturel et d’espaces réservés elles s’approchent des habitations et parfois vivent en cohabitation avec les humains qui envahissent leur territoire. Ceci est un danger car les panthères sont tuées par les habitants. Les panthères sont tuées par peur ou représailles. Par exemple en 2018 deux hommes ont tué une panthère qui les avait attaqués. Ensuite on élimine les panthères car elle se retrouvent en concurrence avec les humains pour se nourrir. On élimine donc l’ennemi.

La panthère du Sri Lanka tend à disparaître à cause du manque de gibier et de la proximité avec les humains

Aussi les panthères sont tuées pour leur fourrure. En effet la fourrure très tachetée et particulière de la panthère vaut entre 500 et 1 200 € ce qui est une somme importante pour les braconniers. Ces actions réduisent considérablement le nombre de léopards et cela un impact sur la santé des animaux.

Une consanguinité provoquée par la réduction du nombre de panthères du Sri Lanka.

En effet vu que la population est minime les panthères se reproduisent avec les membres d’une même portée. Cela réduit la diversité du patrimoine génétique les petits qui naissent sont malformés. En effet de nombreux léopardeaux naissent avec des queux en tire-bouchon, des pattes malformées, une dentition inadaptée. Par conséquent ils ne peuvent pas s’adapter à leurs conditions de vie et leur habitat. Généralement ces individus meurent avant leurs deux ans. Ce qui réduit la longévité et la durabilité de l’espèce. De plus les individus consanguins à la longue ne pourront plus se reproduire car leur génétique et leur physiologie sera endommagé. Ainsi on assistera à une extinction de l’espèce causé par un faible taux de reproduction.

Nous constatons donc que la destruction de l’habitat et les actions humaines ont impact important sur les individus présents dans cette région. Que faut-il faire pour préserver les panthères du Sri Lanka ? Quelles sont les mesures et campagnes qu’il faut appliquer dans les différents pays pour préserver les panthères ?