Léopard des neiges qui baille - reproduction des panthères
Actus,  Mode de vie des panthères,  Panthère Sauvage

Poutine et le léopard des neiges

Vladimir Poutine, président Russe, est un fervent défenseur des animaux sauvages. En effet, l’un des animaux sauvages représentatif de la région est le léopard des neiges, autrement connue sous le nom de Panthera pardus orientalis.

Le léopard des neiges : présentation

La panthère des neiges est une espèce menacée, en voie d’extinction. En effet, c’est une espèce dont l’habitat naturel disparait! Entre autre, cette diminution s’explique par la présence humaine. On peut noter une augmentation de la déforestation dans son habitat ce qui pourrait expliquer cette baisse, ainsi que le réchauffement climatique.

léopard des neiges qui jouent dans la neige

Généralement, on retrouve la panthère des neiges dans des zones montagneuses. Par exemple en Chine, en Russie, en passant par le Népal et le Pakistan. Cette espèce se retrouve à de très hautes altitudes, allant de 500 mètres à plus de 5400 mètres.

Poutine & la défense des espèces menacées

Dans une région de Sibérie en 2011, Vladimir Poutine a rencontré un léopard des neiges appelé Mongol. Le président russe s’est rendu en Khakassie pour s’agenouiller devant ce magnifique animal. Ce moment unique a été retransmis à la télévision Russe. Le but étant d’affirmer la position de Poutine dans la protection des espèces menacées.

Une action qui a suscité la polémique

Cette rencontre avec Mongol, alors âgé de 10 ans a fait polémique. En effet, la WWF assure que cet animal a été transporté par hélicoptère depuis une autre région. L’animal aurait alors été transporté jusqu’en Khakassie pour être présenté au président Russe. Mongol aurait été relâché une semaine plus tard dans son habitat naturel.

Pourquoi le choix d’une visite du léopard des neiges?

Poutine a tenu à rencontrer Mongol, léopard des neiges, car c’est une espèce qui a été choisie pour représenter les jeux olympiques en 2014. En effet, selon le président Russe, c’est un animal représentatif du pays, qui mérite d’être mis en avant.

Le choix d’un animal qui a été éliminé par l’homme dans les années 1950 et qu’on essaie de réintroduire aujourd’hui montre que la Russie change, qu’elle se soucie de l’environnement, de ses richesses et les préserve pour les futures générations” – Vladimir Poutine.