panthère en captivité - la reproduction des panthères
Mode de vie des panthères,  Panthère en captivité

Les panthères en captivité

Bien souvent, pour protéger des espèces menacées ou en voie de disparition, les zoos prennent en main des animaux sauvages pour essayer de repeupler l’espèce en question… et les panthères n’y échappent pas !

Alors comment ces panthères sauvages, habitués à des climats et une vie différente, s’adaptent-ils à la vie de panthère en captivité ?

 

Les faits :

 

La panthère infographie bon
On estime qu’en 1990, il y avait 700 000 panthères dans la nature

En 1990 on estimait qu’il y avait 700 000 panthères (toutes sous-espèces confondues) en liberté.

 

Environ 600 panthères des neiges vivent dans des zoos agréés dans le monde, dont environ 250 dans des zoos américains.

 

En France, on compte 8 zoos accueillant des panthères pour un total de 14 panthères.

 

D’après une étude menée par Durham University (Royaume-Uni), la densité des panthères a baissé de 66% depuis 2008 dans leur zone de recherche. Un chiffre alarmant qu’ils qualifient de «déclin extrêmement rapide».

 

 

Une espèce chassée pour sa fourrure

Les manteaux en peau de léopard étaient légaux depuis de nombreuses années et sont toujours vendus en cachette. De nombreux arbres des habitats de léopards ont été abattus pour des projets de construction. Les braconniers tuent les léopards pour leurs moustaches, qui sont utilisées dans certaines potions d’Afrique de l’Ouest.

La panthère : une espèce menacée ou en voie de disparition

Toutes les sous-espèces de léopards sont en voie de disparition ou menacées. La loi américaine sur les espèces menacées d’extinction et la Commission du commerce international des espèces menacées d’extinction (CITES) aide à protéger les léopards, de même que les parcs animaliers dans leurs pays d’origine.

leopard de l'amour - les panthères en captivité
leopard de l’amour – les panthères en captivité

La sous espèce Léopard de l’Amour est sur le point de disparaitre. Il est alors primordial de sauver cette espèce. C’est pourquoi les zoos travaillent ensembles pour développer une population durable et génétiquement diverse du léopard de l’amour pour contribuer à la survie de l’espèce et voir cette panthère réintroduite dans son habitat naturel protégé.

Le léopard de l’Amour est assiégé par diverses pressions. Notamment le braconnage des panthères et de leurs proies, la perte d’habitat due aux incendies de forêt, la consanguinité due à des populations isolées minuscules. On note aussi que le développement humain et les activités menées dans leur habitat, et le manque d’engagement politique en faveur de la conservation y contribuent.

Pourtant, les choses sont loin d’être sans espoir. La population sauvage, petite mais puissante, dans le Kraï du Primorie, en Russie, est restée pratiquement stable au cours des 30 dernières années, en dépit de pressions humaines considérables. Les efforts de lutte contre le braconnage et les programmes éducatifs semblent fonctionner.

L’espérance de vie d’une panthère en captivité peut aller jusqu’à 23 ans ; dans la nature les panthères survivent généralement entre 14 et 17 ans.

Comment expliquer cette tendance?

La panthère en captivité fait face à moins de risques, d’où l’augmentation considérable de son espérance de vie.

C’est un animal qui s’adapte à toutes sortes de milieux ! La panthère peut habiter les régions boisées comme les zones de neige éternelles et semi-désertiques. Alors, elle s’est naturellement adaptée au climat en France.

panthère en captivité en train de manger
panthère en captivité en train de manger

Dans son habitat naturel, la panthère chasse des chèvres, sangliers, babouins ou autres animaux et

généralement seul. En revanche, les panthères dans les zoos ne restent pas sur leur faim et participent à la chasse organisée ! Les panthères en captivité se nourrissent avec un régime alimentaire à base de viande. Une concoction préparée pour tous les carnivores des zoos. Occasionnellement, on leur offre des os, des lapins décongelés ou des carcasses de moutons. Afin de conserver leurs compétences de chasse, les gardiens de zoos organisent une “chasse” où la viande des panthères est roulée en boules et cachée dans leur espace.

Néanmoins, le Zoo n’étant pas l’habitat naturel des panthères, certains problèmes peuvent parfois survenir…

Prenons le cas d’une panthère de chine du Zoo du Jardin des Plantes. Malheureusement ce petit n’a pas survécu plus d’un mois et demi dû à un souffle au cœur.

léopard de l'amour bébé - panthère de l'amour
léopard de l’amour bébé – panthère de l’amour

En effet, suite à une autopsie, le Zoo du Jardin des plantes à découvert que l’animal souffrait d’une sténose pulmonaire. Cette maladie courante chez les panthères en captivité a provoqué un écoulement de sang dans l’artère pulmonaire et par conséquent son obstruction.

“Nous avons réalisé une étude sur cinq ans et on a remarqué que 100% des panthères de Chine étudiées en captivité présentent une malformation cardiaque”, déplore le vétérinaire.

Seulement 56 panthères de Chine sont en captivité dans le monde entier. C’est une espèce qui fait l’objet d’un programme d’élevage européen en captivité (EEP). Victime du braconnage et la déforestation dans son habitat naturel, c’est une espèce menacée et est actuellement classée « en danger » par l’UICN.