La mythologie du Pard
Mythes,  Panthères dans la culture

La mythologie du pard

Connaissez vous la mythologie du Pard ? Dans cet article nous allons aborder l’histoire du pard et ses origines.

Présentation du pard

Le pard est un animal semi-mythologique semblable à un lion ou un léopard qui aimait tuer. Pendant longtemps, les personnes pensaient que les léopards étaient stériles. Comment était-ils donc créés ? Il semblerait que la pensée à l’époque était que les lionnes s’accouplaient avec les pards, pour créer des léopards.

Les origines

Pliny the elder natural history - la mythologie du pard

Les premières références du Pard viennent de Pliny the Elder’s Natural history datant de 77AC. 

Dans le chapitre “Lions : how they are produced”, le Pard est décrit comme un male qui cherche à séduire des lionnes sur le bord des rivières africaines. De fait, c’est à cet endroit que des espèces se mêleraient pour créer de nouvelles espèces hybrides. Une fois que le pard a séduit la lionne que celle-ci retourne à son lion. Le lion reconnaît sur sa lionne l’odeur particulière du Pard, qui est maintenant enceinte du pard.

La mythologie du Pard à la période médiévale

Avant tout, les auteurs et illustrateurs de livres médiévaux ont embrassé les pards avec enthousiasme. En réalité, ces livres sont de véritables ménageries de pards – renfrognés, hargneux et se gênant en général. Les auteurs peinent à dessiner ces animaux qu’ils ne connaissaient que par des descriptions compliquées, voire contradictoires. Effectivement, les seuls points communs: dans Isymore de Séville, les Étymologies du VIIe siècle sont décrites comme ayant un «manteau marbré», tacheté de blanc comme celui d’une girafe. Rapides et «en proie au sang», ils tuent leur proie d’un seul bond.

pard


Donc, six siècles plus tard, dans le Bestiaire du XIIIe siècle, les pards acquièrent une réputation démoniaque. «Le mot mystique signifie soit le diable, soit le pécheur, taché de crimes et de divers actes répréhensibles», lit-on dans la légende sous son visage rugissant. Ainsi, l’Antéchrist est connu pour être un pard. A vrai dire, dans Apocalypse, l’Antéchrist est décrit comme une bête «semblable à un léopard», avec des pieds d’ours, une gueule de lion et un pouvoir de dragon. En réalité le mot était devenu bien plus qu’une simple panthère qui s’éloignait de sa voie taxonomique.