Mode de vie des panthères,  Panthère en captivité

Rencontre avec le Zoo d’Attilly

Le Zoo d’Attilly, une petite merveille cachée à seulement 40 minutes de Paris!

Présentation du Zoo du Bois d’Attilly

Nous avons eu l’occasion et la chance d’aller visiter le Zoo du bois d’Attilly et de rencontrer Jean Marc Charpentier, docteur vétérinaire de formation et directeur et capacitaire du zoo depuis 2016.

Les panthères du zoo

” Il y avait des panthères déjà présentes dans le Zoo d’Attilly à mon arrivé : deux femelles et un mâle. Les femelles étaient mère et fille et ils vivaient tous trois séparément, notamment pour des soucis de comportement.

Aujourd’hui, le mâle est décédé de son grand âge. La jeune femelle est partie pour un autre parc.

C’est à ce moment que nous avons choisis de faire rentrer deux nouvelles panthères, un mâle et une femelle. Le mâle est ce que l’on pourrait qualifier dans le langage courant d’une panthère noire, c’est une panthère mélanique, et la femelle est normale. Ce sont des individus dont nous ne connaissons pas la sous-espèce, qui ont été saisis en Espagne à des particuliers.

Les panthères du zoo du Bois d’Attilly © Zoo du Bois d’Attilly

Comment aménagez-vous l’espace pour accueillir au mieux les panthères ?

La réelle problématique est qu’on ne connaît pas la sous-espèce (on ne sait pas si c’est des panthères forestières ou de savane) donc c’est compliqué de faire correspondre l’habitat du zoo à leur habitat naturel. Nous mettons à leur disposition un aménagement avec de l’herbe au sol, des plateformes pour que les animaux puissent grimper avec des zones de repli où ils peuvent se cacher.

Comment adaptez-vous le régime alimentaire des panthères en captivité par rapport au régime des panthères dans la nature ?

Tous les fauves, d’une façon générale, sont nourris une fois par jour au maximum. En effet, pour faire correspondre les habitudes alimentaires dans la nature et celles dans un zoo, nous devons les faire jeuner. Dans la nature, ces animaux ne mangent pas tous les jours.

panthère du zoo d'attilly
Panthère Zoo d’attilly

Il faut savoir que la panthère a quand même un régime spécial puisqu’elle va prendre une proie, la monter dans un arbre, la cacher et la protéger pour pouvoir revenir et la manger pendant plusieurs jours de suite.

Nous varions les viandes proposées, viandes rouges, blanches, … mais principalement de la viande blanche. Les animaux dans les parcs ont tendance à être sur-nourris, donc la viande blanche est l’option la plus saine. La viande rouge peut causer des problèmes digestifs, des problèmes de reins, des problèmes de foie, … Nous essayons quand même d’alterner le plus possible.

Notre routine : dès que nous rentrons les animaux le soir, nous les nourrissons. La faim les fait rentrer et de cette manière ils passent la nuit sécurisée dans le bâtiment.

Généralement, on leur donne 500 à 600 grammes de viande par jour. On remarque souvent que les panthères sauvages sont « plus maigres » que les panthères dans les zoos. En réalité les panthères sauvages ont un poids normal et on a tendance à sur-nourrir les panthères en captivité notamment pour des questions de sécurité, cela permet de limiter les interactions négatives entre individus.

Diriez-vous que les panthères sont perturbées par les nombreux visiteurs de votre zoo ?

Non, ça ne les perturbe pas plus que ça puisqu’elles n’ont connu que ça. C’est des panthères qui ont toujours vécu en captivité, donc elles y sont habituées. Souvent, dans les parcs, on ne voit pas des animaux qui sont « prélevés » dans la nature. On ne voit que des animaux qui sont nés en captivité.

Les animaux qu’on voit dans les parcs sont des animaux sauvages d’un côté mais pas complètement. Ils sont inadaptés a être relâchés dans la nature.

Panthère venant d'Espagne au Zoo D'Attilly
Panthère venant d’Espagne au Zoo D’Attilly

Bien-sûr il y a des programmes notamment en Russie. Mais ce sont plus des petits qui sont nés de parents en captivités, qui sont relâchés très tôt, dans l’espoir de leur faire retrouver leur instinct de chasse pour les faire retourner dans la nature.

La plupart des animaux dans des zoos sont inadaptés à être relâchés dans la nature.

Exemple du Lynx en France : on a essayé de relâcher le lynx dans les Vosges pendant des années. L’un de ces animaux relâchés était un lynx d’un zoo anglais (le régiment du prince Charles), qui a été amené par hélicoptère. 3 semaines après ils l’ont rattrapé car il allait instinctivement vers les gens. Pour lui la nourriture c’était le soigneur qui amenait a mangé, alors que naturellement, le lynx devrait fuir les humains.

Quelles sont les précautions nécessaires à mettre en place pour s’occuper des panthères ?

Panthère se frottant contre le grillage au Zoo d'Attilly
Panthère se frottant contre le grillage au Zoo d’Attilly

Tout dépend de la panthère. S’il s’agit de notre vieille panthère qui a toujours vécu ici et qui de fait, connaît bien nos soigneurs, il y a possibilité de lui mettre des crèmes sur les plaies à travers le grillage.

En revanche c’est plus compliqué pour les deux nouveaux venant d’Espagne. Il y a d’abord la barrière de la langue. Cela peut sembler drôle, mais étant donné qu’elles sont espagnoles, elles ont l’habitude qu’on leur parle en espagnol. Cela peut perturber l’animal, car l’animal n’a pas forcément compris qu’il déménageait d’un pays à l’autre. De ce fait, elles sont plus rétives et distantes des soigneurs que l’autre panthère. Donc ici, la solution est de l’endormir en cas de blessure grave. C’est pourquoi que l’on regarde d’abord la gravité de la blessure et l’état de l’animal car une anesthésie n’est jamais quelque chose d’anodin.

S’il s’agit d’une petite plaie ou une griffure, on laisse faire la nature. L’animal se lèche, dans sa salive il y a des substances antiseptiques qui règlent neuf fois sur 10 le problème.

La reproduction des panthères

Il nous est impossible de faire de la reproduction car, d’une part, notre mâle est castré, et d’autre part, nous ne connaissons pas les sous espèces de panthères, nous ne sommes pas sûr que le mâle soit de la même espèce que la femelle. Il faut savoir que les zoos, avant de penser à toute reproduction, sont obligés de savoir ce qu’ils font des petits.”

Ce n’est donc pas demain que vous aurez l’occasion de voir des bébés panthères au zoo d’Attilly… mais vous pouvez déjà aller à la rencontre de leurs 3 magnifiques panthères et visiter leur zoo à Route de Chevry, 77150 Férolles-Attilly.

N’hésitez pas à les suivre sur les réseaux sociaux FacebookYoutube – et Twitter